L'inde sur mesure

Inde sur mesure - ZANSKAR ET LADAKH
Le petit Tibet

21 jours

Tarifs sur mesure

Des circuits en Inde sur mesure avec des tarifs sur mesure ! Selon la durée de votre voyage, le nombre de déplacements, le niveau de confort souhaité, le nombre de voyageurs; le tarif par personne peut varier beaucoup.
Consultez-nous pour avoir votre itinéraire sur mesure en accord avec votre budget.

Carte - ZANSKAR ET LADAKH

Delhi

C’est dans ses petits quartiers vivants et dynamiques que la capitale de l’Inde est la plus intéressante.  Laissez aux autres la visite des monuments et du parlement et lancez-vous en rickshaw dans le dédale des petites rues pittoresques de Chandni Chowk, du Main bazar à Pahar Ganj et Karol Bagh, du quartier musulman et du fort rouge.  Le centre de la ville avec Connaught Circle vaut aussi le détour pour découvrir la nouvelle modernité de la ville, son métro et quelques lieux sacrés comme la majestueuse Jama Masjid, la plus grande mosquée de l’Inde, le tombeau d’Humayun Tomb et le Garud Bangla Sahib où les Sikhs vous accueilleront avec chaleur.

Rishikesh

Ville des sages, des yogis, du Gange, des montagnes, des ashrams, et capitale mondiale du yoga.  Les ashrams pullulent ici, et les plus grands maîtres de yoga y enseignent, chacun à leur façon.

C’est ici dans les années 60 que les membres des Beatles sont venus vivre leur période spirituelle !  Rishikesh est aussi la première ville à recevoir les eaux du Gange.  Deux grands ponts piétonniers et suspendus traversent la rivière sacrée qui sépare la ville en deux.

Les activités sont multiples à Rishikesh et les voyageurs voudront y passer plusieurs jours.  Si vous y rester plus de deux jours, il est possible de suivre des leçons de yoga, de méditation, d’Âyurveda, de pranayama… Aussi de faire du rafting, de camper sur les rives du Gange dans des camps fixent tout installés, de visite le temple Kunjanapuri et les ruines de l’ashram des Beatles, de faire un safari dans la jungle pour voir les éléphants sauvages, les tigres, les singes.  Il faut aussi aller diner avec les enfants de l’orphelinat et célébrer l’Aarti sur le bord du Gange avec les pèlerins.

Cérémonie de l’Aarti : Le Ganga Aarti est un puissant rituel, spirituel, édifiant et exaltant.  Elle a lieu face au Gange. Les prêtres hindous, en psalmodiant les louanges et autres incantations à la gloire de Mère Ganga, font des offrandes de lumière. Les lampes s’imprègnent ainsi de la puissance de la divinité. Et à l’issue des offices, les dévots dans un profond recueillement, prendront les bénédictions auprès de la lampe incarnant alors Srî Mahâ Ganga. Le Ganga Aarti est effectué chaque soir sur les rives du Gange à Haridwar, Rishikesh et Varanasi. Cependant, la cérémonie est très différente dans chacun de ces endroits.

Le Ganga Aarti à Rishikesh se pratique sur les rives du fleuve à Parmarth Niketan Ashram. Au lieu d'être exécuté par des pandits comme à Varanasi, le Ganga Aarti à Parmarth Niketan est organisé et réalisé par les résidents de l'ashram, en particulier les enfants qui étudient les Vedas. La cérémonie commence avec des bhajans, les chants dévotionnels, par des prières et une Hawan, un rituel de purification autour d'un feu sacré et des offrandes à Srî Agni, le dieu du feu. Les lampes sont allumées et l’Aarti se situe dans la dernière phase de la cérémonie. Les enfants, avec leur douce voix, chantent avec leur chef spirituel. Une énorme statue de Shiva supervise tout le déroulement. 

Nahan

En route vers le monastère de Menri, vous vous arrêterez une nuit à Nahan pour rendre visite et diner dans une famille indienne, celle de notre guide K.D Singh.  K.D vit dans une jolie maison avec son épouse Rekha, ses deux fils et sa mère.  Une famille traditionnelle, habitués des québécois !  Ils vous reçoivent à souper… et à passer la soirée !

Nahan est une petite ville indienne, aucunement touristique, perché sur une montagne.  La ville a des airs de Naples parfois, avec ses petites ruelles et les grappes de fleurs tombant sur les dalles.  Il y a plusieurs points de vue à partir de la ville sur les montagnes environnantes, une forêt de pin avec des sentiers et un marché tous les matins, sauf le lundi.

Solan (Monastère de Menri)

Le monastère de Menri a été construit par des moines de religion Bôn, venus se réfugier en Inde.  Le Bôn est la plus vieille religion du Tibet.  Nous amenons et envoyons des visiteurs au monastère depuis une quinzaine d’année. 

Le Grand Maître de la religion Bôn est réfugié ici.  Il se nomme Geshe Lungtok Teipei Nyima Rinpoche.  Il a 88 ans mais encore assez en forme pour recevoir les gens et parler avec eux.  Ses appartements sont dans un joli bâtiment à droite sur le terrain avant du monastère.  À tous les matins, vous pouvez le voir devant ses appartements dehors et vous faire bénir par lui vers 6h30, avec les autres moines.  Il y a aussi au monastère de Menri environ 260 enfants orphelins.

La ville de Solan est à 8 kilomètres.  C’est possible d’y loger et de se restaurer.

Manali

Manali était autrefois la destination été pour les colonisateurs anglais qui occupait le pays au milieu de notre siècle.  Le climat est parfait, très agréable.  Plusieurs d’entres eux avaient des chalets avec vues sur les montagnes.  Pendant qu’il pleut et fait très chaud à Delhi, il fait doux et ensoleillé à Manali.  Les traces de la colonisation sont encore présentes mais la vie indienne et tibétaines prennent encore plus de place.

Du centre de Manali, il faut aller marcher dans le quartier tibétain et ensuite le marché public où les tibétains de l’endroit font bouillir tripes, gosiers et autres organes très prisée par les habitants.  Faut aussi se promener dans le Old Manali, visiter ses petits cafés, faire une excursion à Vashisht (8 km) pour marcher entre les hot spring et à Nagar (15 km) pour seulement déambuler dans ce petit village pittoresque.

Keylong - Sarchu

Après Manali, on entre dans le vif du sujet !  Montagnes, ravins, cols, rivières tout autour de nous, à 360° !  Les paysages les plus spectaculaires au monde, vous n’aurez pas assez de vos deux yeux pour tout voir.  Vous pouvez vous rendre directement à Sarchu à partir de Manali ou vous arrêter à Keylong dans de petites cabines en bordure du village. Entre Keylong et Sarchu, le terrain devient de plus en plus désertique, on s’arrête dans de petits villages pour se restaurer dans les yourtes d’inspiration mongoles où l’on est reçu par les montagnards tout sourire.  

À Sarchu vous dormirez pour une nuit en plein milieu du désert ladahki, dans des tentes fixes (lits de camps, literie, toilettes privées, eau courante) et mangerez dans une immense tente-cuisine avec les autres voyageurs de passage.  Dépaysement garantit !

Leh

Les dernières heures avant d’arriver à Leh sont les plus impressionnantes. Jamais vous n’aurez vu des montagnes comme celle-là, dans tous leurs coloris passant du vert au gris, du rouge au jaune en passant par le bleu.  L’Himalaya dans toute sa splendeur. 

La capitale du Ladakh, prise dans une cuvette entourée de montagnes vertigineuses, offre une vue à 360 degré de l’Himalaya.  Même avec une impression de bout du monde, la ville a de nombreux attraits et permet aux voyageurs de bien s’installer dans de charmants petits hôtels confortables, des restos invitants et une vieille ville fascinante avec le palais de Leh.  On peut facilement rayonner autour de Leh pour découvrir des temples bouddhistes millénaires et de petits villages ladakhis pittoresques.

L’impression d’être au bout du monde ne vous quittera pas. 

Nubra Valley

Isolée du reste du Ladakh par le col du Khardung La (5350 m), la route carrossable la plus haute du monde, la vallée de la Nubra est enfin ouverte depuis 1994 aux amoureux de l'Himalaya indien.  Cette région, véritable bout du monde, bénéficie d'un climat plus clément que le reste du Ladakh.  En août, tout est en fleur.  Les vallées moins élevées sont plus vertes, les cultures plus riches et la population plus nombreuse dans les villages et monastères.  La vie quotidienne y est celle du Tibet.  De Leh, on peut s’y rendre en 4X4 privée ou en autobus.  Dans la vallée, l’hébergement est sommaire. 

Un peu à l’ouest de Deskit il faut aller marcher dans les dunes de sables où les chameaux (à deux bosses !), les ânes, les chèvres et les yaks y vivent en toute liberté. 

De Deskit, un peu plus au nord, il faut visiter le monastère de Samstanling Gompa à Summor pour partager le petit déjeuner avec les moines.

Et finalement, si la route ne vous fait pas peur, vous atteindrez Panamik à l’extrême nord, connu pour ses sources d’eau chaude, le dernier village, le boutte du boutte… pas possible d’aller plus loin sans entrer en Chine !