Blogue

Aider des familles au Népal

MESSAGE DE CATHERINE JORIOT, notre réceptif au Népal depuis 5 ans.

« Un de nos employés a perdu sa maison à Katmandou. A plus de 55 ans c’etait sa fierté cette maison. Elle s’est effondrée. Les 11 membres de sa famille sont dehors, son village, vers Naubise, est rasé. Il y part aujourd’hui. Je lui ai donne une de nos dernières « tente mess » pour sa famille et de l’argent pour le village. Il n’avait rien réclamé, est reste très humble, mais il a vieilli de 20 ans ces jours-ci.DSC_0648_2

Un autre, Jay, a perdu sa maison ici à Kathmandu, son village à Nuwakot n’existe plus, et son oncle est mort. Il est allé chercher ses parents avant hier au village, car les cadavres d’animaux morts sous les maisons effondrées infestent l’air du village. Il doit s’occuper d’une dizaine de personnes sous la tente.
La « bahini » au bureau qui sert le thé et fait le ménage, nous apprend qu’à son village toutes les semences de riz sont perdues. Cela concerne en fait 60 à 80 % des semences du Népal. C’est la grande inquiétude pour le futur, les plantations commençant en juin.
C’est presque effrayant de voir combien tous restent dignes et forts devant toutes ces épreuves. Je les écoute car ils ont besoin de parler mais j’ai remarqué que je ne dois pas m’apitoyer, sinon ils craquent. Mon rôle est de leur donner de l’espoir, leur apporter notre aide matérielle, leur donner du travail. Tout le monde doit être occupé sinon on va s’effondrer. »

SI VOUS DÉSIREZ AIDER LES FAMILLES QUI TRAVAILLENT AVEC NOTRE RÉCEPTIF AU NÉPAL, CONTACTEZ LES ROUTES DU MONDE.  (Nous avons trouver une façon d’envoyer l’argent sans que le gouvernement ne mette la main dessus pour prélever des taxes).

.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *