Blogue

Le prix à payer pour les voyageurs individuels

Lorsque l’on voyage en autonomie, il importe de bien évaluer les coûts journaliers (l’allocation quotidienne) en tenant compte des besoins, des goûts et de la tolérance de chacun des voyageurs.  Si vous voyagez seul, pas de problème, vous êtes en contrôle (notez, cependant, qu’il en coûte toujours un peu plus cher, proportionnellement, de voyager en solitaire), mais à deux, ce qui convient à l’un ne convient pas nécessairement à l’autre.  Il est aisé, dans le confort de notre demeure, d’accepter l’idée de l’ami ou du conjoint qui nous propose de descendre uniquement dans des petits hôtels de troisième catégorie pendant les trois semaines que durera notre aventure africaine.  Mais, une fois sur place, avec la fatigue accumulée, le choc culturel et les longs transports, il peut en être autrement.  Il peut s’avérer sage d’envisager de séjourner dans un hôtel un peu plus luxueux une fois à tous les cinq ou six jours, histoire de prendre une bonne douche à l’eau chaude et de dormir dans des draps propres.  Encore une fois, tous n’ont pas besoin de s’offrir ce luxe pour apprécier leur voyage.

Sachez que la solution facile largement utilisée en voyage lorsqu’on est fatigué et que le moral est bas est de dépenser.  Dépenser en rentrant à l’hôtel en taxi au lieu d’en autobus comme il était prévu, dépenser en se payant une bonne bouffe au resto pour se remettre de l’après-midi sous la pluie que l’on vient de passer, dépenser en s’offrant une belle chambre dans un hôtel 5 étoiles en se disant que notre degré de fatigue le justifie amplement.

Vivre le stress de défoncer son budget quotidiennement n’est pas agréable du tout.  On songe alors au retour et on devine que le compte de carte de crédit va nous assaillir et nous tordre l’estomac jusqu’à nous faire regretter d’être partit.  Dans la même veine, passer à travers la moitié des attractions d’un pays sans pouvoir y toucher pour avoir la possibilité de faire une semaine supplémentaire est une logique très discutable.  Vous seul savez jusqu’où vous pouvez aller.  Un bon conseil : prenez une soirée ou deux pour réfléchir à cette question, descendez des colonnes de chiffres « réalistes » en partant de votre budget et évidemment consultez les autres membres de l’aventure.

Attention aussi à ceux qui ont voyagé étant jeune et qui ne sont pas repartit depuis.  Il y a des choses que l’on supporte le sourire aux lèvres à 20 ans et qui ne nous amusent plus du tout quinze, vingt ou trente ans plus tard.  Prévoyez le coup.  Avec l’âge, les façons de faire et les besoins changent, les coûts suivent en conséquence.  À vingt ans, le seul fait de me retrouver à l’étranger, à l’aventure dans un autre pays, me suffisait amplement.  Je pouvais très bien supporter de dormir dans un champ, à la belle étoile, de ne prendre qu’une douche aux cinq jours et de manger sur le pouce un morceau de pain et un bout de fromage achetés à l’épicerie du coin.  Je n’avais pas non plus le désir de goûter à tous les extras locaux comme le dromadaire dans le désert, la descente de rivière en kayak, le tour de péniche sur la rivière sacrée ou l’hôtel somptueux flottant au milieu du lac.  Aujourd’hui, j’ai envie de goûter à ces possibilités.

En conclusion, soyez réaliste avec votre budget.  Sinon, une fois sur la route, le spectre du manque d’argent vous suivra dans chacune de vos journées et à chaque décision à incidence pécuniaire, ce fantôme viendra souffler sur votre nuque.  Voilà une préoccupation dont vous n’avez certes pas besoin en voyage.  Il est possible de visiter l’Inde avec un budget de vingt dollars canadiens par jour, mais soyez bien conscient des implications d’un tel choix.  Vous aurez à composer au quotidien avec le manque d’argent et vous devrez faire des pirouettes journalières pour vous alimenter et vous loger.  « Oui, me direz-vous, mais je serai en Inde au lieu d’être chez moi à en rêver ».  Alors très bien, votre décision est bien réfléchie, je n’ai plus qu’à vous souhaiter un bon voyage.

Partagez

Vos commentaires sur “Le prix à payer pour les voyageurs individuels

  1. Bonjour,
    Tout à fait d’accord avec vous concernant la fatigue (entre autres) qui entraîne des dépenses superflues, etc …
    j’ai trouvé un site qui permet d’estimer le coût de la vie sur place, dans de nombreuses destinations : http://www.toolito.com/fr/toolibox/calcul-budget-voyage/
    Ça m’a énormément aidé car je n’avais aucune idée du budget que je devais prévoir pour partir (en Inde justement).
    Cdlt,
    Florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *