Blogue

Luang Prabang, ancienne capitale impériale méconnue

Texte écrit par Jean Duquette

Depuis son inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1995, la ville de Luang Prabang au Laos est un site protégé. Luang Prabang a été pendant plusieurs siècles la capitale impériale de l’état du Laos. Ses avenues et ses petites rues ont été graduellement restaurées avec ses bâtiments, dont la majorité Rue de Luang Prabangprovient de l‘époque coloniale française de l’Indochine. Le dernier roi couronné a quitté en 1975. Le palais royal a été transformé en musée, mais conserve toute la richesse de plusieurs siècles d’histoire. Il a été construit en 1904 sur la rive du fleuve Mékong pour permettre aux visiteurs de marque d’y accéder directement. C’est un mélange architectural d’éléments traditionnels lao et du style classique français. Les appartements ont été préservés lors du départ  forcé de la famille royale. On peut y percevoir la vie quotidienne sous le régime colonial. La visite du musée est une étape qui donne un aperçu de la vie des Laotiens à cette époque.

La ville fut le chef-lieu de l’administration coloniale et comptait près de 100,000 habitants. Elle ne compte plus que 40,000 habitants de nos jours à la suite de l’exode d’un grand  nombre d’entre eux à l’arrivée d’un gouvernement communiste en 1975. La ville demeure néanmoins fascinante sous plusieurs aspects. Sur le plan géographique, elle se situe au confluent du Mékong et de la rivière Nam Khan, deux des importantes voies fluviales empruntées par les Lao pour se déplacer dans cette partie nord du pays.

La ville vit au rythme de ces habitants. Il est difficile d’imaginer des gens aussi sereins que ceux du Laos. C’est un contraste avec la population de la Thaïlande ou du Vietnam. Il n’y a « pas de problème » qui ne peut être résolu, selon un Laotien. C’est une mentalité qui est un mélange de culture, d’environnement et de la religion du pays le bouddhisme. Les Lao sont très pratiquants et les valeurs bouddhiques ont une très grande place dans leur vie.

Luang Prabang compte pas moins d’une trentaine de temples. D’ailleurs, observer la quête matinale des moines est un moment marquant de tout séjour dans cette ville. À la rencontre des deux principales artères routières de la ville, pas moins d’une centaine de moines de trois temples convergent pour leur rituel du matin.  À l’aube, il faut participer à ce défilé des moines têtes rasées, nus pieds et drapés de robes orange. Les visiteurs déposent dans le bol d’aumône un peu d’argent alors que les Lao y vont de leurs offrandes de nourritures (riz, légumes, fruits, etc.). C’est un spectacle qui nous saisit et nous invite au recueillement.

Immédiatement après le défilé, il faut se diriger vers le marché du matin et humer les odeurs capiteuses des fleurs tropicales mêlées à celle des fruits, des épices et des poissons. C’est le temps de rendre les sourires que les citadins distribuent généreusement.

Promenade en vélo et à pied sont de mises sans oublier la visite d’un des plus beaux marchés de nuit de tout le Sud-est asiatique de même qu’assister au coucher du soleil au-dessus des , du haut du mont Phu Si en plein centre de la ville. De nombreux restaurants vous y attendent pour déguster les mets locaux. Une petite ville pleine de surprises agréables et une halte énergisante avant de poursuivre sa route. On voudrait y demeurer encore plusieurs jours.  Le Laos, une destination à considérer !

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *