Blogue

Bagan au Myanmar

J’ai devant moi une étendue tellement pâle de bleu, de sable et de montagnes.  Des les rives du grand fleuve Ayeyarwady, j’aperçois quelques bateaux qui glissent sur une eau si douce, si pâle.  Je vis un rêve, un mirage, qui s’appelle Bagan.   Impossible de décrire l’immense beauté de cette plaine où l’on retrouve 4 000 temples séculaires. Bagan coucher du soleilContempler le lever du soleil, en l’absence de la majorité des touristes (ils dorment encore), ou le coucher du soleil; puissance immobile de l’histoire. Venir et admirer Bagan est un cadeau que l’on offre à notre vie.

Vous savez quand on raconte une histoire, on commence par « il était une fois… ». Ou encore, on dit « autrefois », et bien ici c’est comme être autrefois dans le présent… Ce sont des images de films d’époque, que l’ont vis au moment présent.

Les anglais (encore eux) y ont laissé ici un héritage architecturale magnifique. Cela nous rappelle facilement Mumbay ou Calcutta en Inde.Lever du soleil sur Bagan

Pour ceux qui sont à la recherche d’authenticité, sachez qu’il y a eu environ 250 000 touristes qui ont eu le privilège de visiter le Myanmar en 2010. Pendant la même période, plus de 14 millions d’entre eux se trouvaient en Thaïlande…

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *