Blogue

Voyager seul(e)

De plus en plus de gens quittent seuls pour un séjour à l’étranger.  Que se soit pour une semaine à Paris, trois semaines au Vietnam, un pèlerinage au Népal de plusieurs semaines, partir prendre des cours de yoga à Rishikesh en Inde, se rendre au temple d’Angkor Vat au Cambodge parce que vous y avez toujours rêvé ou faire un voyage à la « Mange, Prie, Aime »…  la chose n’est plus considérée aussi extravagante qu’avant et n’est définitivement plus l’option de quelques cas isolés.

voyager seulePeu de gens cependant choisiront de voyager seul par goût personnel. Cette option découlera le plus souvent d’un manque de choix.  Mon conjoint ne veut pas voyager, je partirai donc sans lui.  Je vis seul et aucun de mes amis n’est disponible ou n’a les moyens de s’offrir ce voyage auquel je songe.  Cette destination ne plait à personne dans mon entourage aussi, irai-je seul.

En vérité, voyager en solitaire est une façon unique de découvrir le monde.  Les rencontres se multiplient, les contacts avec les gens locaux et les autres voyageurs sont favorisés, vous êtes complètement libre de vos mouvements. Tous nos sens sont en éveils, le silence fait davantage partie de notre quotidien et chaque déplacement ou visite revêt un cachet particulier.

Bien entendu, selon la destination, le type de voyage envisagé, sa durée, le genre de pays visité, l’expérience du voyageur ainsi que son sexe, voyager en solitaire revêt une signification bien différente pour chacun.  Mieux vaut se connaître suffisamment avant d’entreprendre seul un voyage car il ne fait pas de doute qu’une fois sur le terrain, dépassement de soi et introspection seront au rendez-vous.  J’encouragerais le voyageur solitaire à ne pas oublier son journal de bord, sa musique préférée et un bon roman.  Ce sont des inconditionnels pour accompagner ce type de voyage.

Méditation devant le Taj MahalVoyager seul implique évidemment une façon différente de se comporter.  Vous ne pouvez compter que sur vous-même.  Que l’on parle de vol, de problèmes de santé, de rencontre louche ou carrément d’agression, vous êtes seul(e), donc plus vulnérable.  Plus que jamais vous devrez écouter et faire confiance à votre sixième sens, qui vous signalera immanquablement si un endroit n’est pas sécuritaire, si une personne est suspecte, ou votre décision téméraire.  Comme voyageur solitaire, vous pourrez aussi, au gré des rencontres et selon votre humeur, vous greffer à un groupe de voyageurs pour quelques jours ou quelques semaines (c’est beaucoup plus facile que l’on pense).  Ces expériences de voyage avec un groupe de voyageurs d’autres pays sont très agréables et elles permettent de se reposer, au niveau sécurité, organisationnel et monétaire (c’est moins cher en groupe et c’est reposant de laisser les autres prendre les décisions pendant quelques jours).  Et qui sait si vous n’allez pas y rencontrer l’âme sœur !  Le voyageur solitaire s’ouvrira aussi beaucoup plus rapidement à la langue du pays puisqu’il ne peut pas compter sur un compagnon de voyage pour lui faire la conversation.

Il importe donc, plus que jamais, de choisir une destination et un temps de séjour parfaitement adapté a votre condition de voyageur solitaire.  Portez une attention toute particulière à vos attentes.  Choisissez en ayant en tête que vous visiterez seul cette ville ou cette région, que vous ne serez pas accompagné d’un conjoint ou d’un(e) ami(e) avec qui vous partagerez le moment.  Au quotidien, voyez de quoi seront faites vos journées.  Vous déjeunerez ou souperez peut-être seul plus d’une fois, l’apprécierez-vous ?  Vous explorerez probablement seul la plage, les ruines, le théâtre, le vignoble ou le temple, comment vous percevez-vous, sur place, pendant votre visite en solitaire ?   Pour ma part, si je vais à la mer, je sais que j’aime être entouré d’amis, aussi ne choisirai-je pas une telle destination sachant que je voyagerai en solitaire.  Me connaissant, je sais qu’il me sera beaucoup plus agréable de visiter une ville comme Bangkok ou Jaipur en solod’aller marcher en montagne en Corse.  Revisiter un pays ou une ville où vous avez déjà séjourné peut être une excellente idée pour le voyageur qui en est à sa première expérience en solitaire.  Interrogez-vous, chercher ce qui vous convient, vous trouverez !

Économiquement, il en coûte un peu plus cher pour voyager en solitaire, principalement à cause de l’hébergement et des taxis.  En effet, un rabais insignifiant vous sera accordé pour la chambre comparativement au prix payé pour une occupation double et à chaque fois que vous prendrez un taxi, un tuk tuk, un rikshaw, bref un transport privé pour votre usage exclusif, vous ne pourrez pas séparer le prix de la course.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *